Actualités

[NEWSLETTER] L’AgTu du mois d’avril 2019 !

Tous les mois, retrouvez l’AgTu by la Ferme Digitale et tenez vous informé(e)s des innovations made in AgTech !

 



Des modèles de développement en circuit court

panierlocal

Panier Local a interrogé certains de ses clients sur leur fonctionnement afin de présenter la diversité des circuits courts et de leurs acteurs, mais également pour mettre en avant leur projet et leur réussite.

Le secteur agricole a longtemps été fragilisé par un manque d’attractivité du métier, pour les consommateurs. Cependant aujourd’hui, le marché des circuits courts connaît une légère expansion, grâce à la prise de conscience des consom’acteurs qui souhaitent davantage d’informations sur la traçabilité des produits et de la transparence.  Ainsi les producteurs doivent reprendre en main la gestion de leurs ventes et de leurs stocks mais aussi renouer le lien avec les acheteurs.

Partant de ce constat, le projet Panier Local a vu le jour en 2006, pour aider les circuits courts dans leur gestion commerciale et administrative, leur logistique grâce à un outil web complet, fiable et performant. Ce projet a fait ses preuves et se développe. L’entreprise est représentée par une équipe de 8 personnes, qui accompagnent au quotidien près de 300 circuits courts soit plus de 3500 fermes.

Ainsi, pour encourager et valoriser les acteurs du circuit court, Panier Local a conçu un livret présentant une sélection de projets de producteurs, transformateurs, collectifs, distributeurs ou plateformes territoriales qui ont été interviewés. Certains car ils sont originaux. D’autres car ils sont exemplaires et reproductibles. Tous car ils sont inspirants.

Voici l’exemple de l’Orée de Milly, exploitation biologique de production d’œufs et de volailles en Essonne.

Pierre-Nicolas Grisel, gérant de cette exploitation assure seul la gestion depuis 2016. Environ 200 poules pondeuses sont abattues chaque semaine afin d’être vendues auprès de ses clients professionnels et/ou particuliers. En effet, il vend aussi bien aux AMAPS, aux magasins Biocoop que sur sa ferme et sur les fermes voisines.

Défenseur de l’environnement, Pierre-Nicolas prône l’agroforesterie. Il a déjà planté des arbres fruitiers sur les parcours de ses poules et compte continuer sur cette lancée, pour à terme développer son projet en vendant ses pommes bio, tout en apportant un environnement meilleur pour son élevage.

Pour en savoir davantage sur les différents types de circuits courts, n’hésitez pas à consulter en ligne ce recueil reprenant 23 modèles inspirants.

Et si vous aussi, vous souhaitez simplifier la gestion commerciale et administrative de votre exploitation, collectif, groupement, vous pouvez vous rendre sur notre site internet : https://www.panierlocal.com/, ou nous contacter au 02 85 37 84 71/ contact@panierlocal.com. Retrouvez-nous également sur les réseaux sociaux.



L’agriculture, comment retrouver de la compétitivité ?

De plus en plus ouvert à la concurrence internationale, soumis au changement climatique et challengé par des demandes sociétales fortes, notre monde agricole est en pleine mutation. Comment Max, l’assistant personnalisé développé par Piloter Sa Ferme peut aider les agriculteurs français à relever ces défis ?

Un chiffre d’affaires très variable vs des coûts de production rigides

La dérégulation des marchés agricoles couplée à l’augmentation des accidents climatiques a rendu l’agriculture française beaucoup plus risquée depuis une quinzaine d’années. En céréales, les prix de vente fluctuent fortement. Les rendements varient également davantage. Les exemples récents de 2016 ou de 2019 pour les colzas en attestent. Le chiffre d’affaires potentiel peut ainsi varier du simple au double suivant les conditions de prix et de rendement.

Cette situation, les éleveurs laitiers la connaissent depuis la fin des quotas. Les prix du lait peuvent là aussi varier de façon importante et rapide. Depuis l’année passée, ce sont les producteurs de betterave qui doivent composer avec cette forte instabilité de chiffre d’affaires.

Des adaptations nécessaires

Face à cette variabilité importante, notre agriculture doit évoluer. Les coûts de production sont « rigides ». Notre modèle bâti sur la productivité technique et un niveau de capitalisation important n’est pas adapté avec ces fortes variations. Cependant, des solutions existent ou se développent !

Les éleveurs de porc, les producteurs de pomme de terre vivent depuis longtemps avec des prix volatils. Ils ont su s’adapter notamment en connaissant leurs coûts de production, en « acceptant » de composer avec un potentiel de chiffre d’affaires variables et en constituant des réserves de trésorerie les bonnes années. Ces trois ingrédients constituent la base d’une bonne gestion d’une entreprise agricole dans un contexte économique incertain et aléatoire.

La clé : la maîtrise de ses décisions

Ces quelques exemples le montrent, il existe des marges de manœuvre pour s’adapter. Chez Piloter Sa Ferme, notre conviction est que les prises de décision stratégiques : commercialisation, investissement, … doivent être davantage challengées et personnalisées. C’est que nous avons développé avec Max, le 1er assistant personnalisé dédié à la commercialisation.

Max donne aux agriculteurs, au même titre de ce qui existe dans le monde de la finance, les moyens de bâtir une stratégie qui repose sur des décisions rationnelles en intégrant les paramètres clés d’une « bonne décision ». L’humain, le marché, la réalité de l’exploitation et tout ce qui influencent les prises de décision, sont analysés par Max, un algorithme modélisant tout cela de façon objective, homogène et en temps réel.

Lancé en version « test » à l’entrée de l’hiver auprès de nos abonnés lors de nos formations à la gestion des risques, Max a officiellement été lancé lors du SIMA 2019. Il est en cours de déploiement chez nos abonnés avec pour objectif d’être pleinement opérationnel d’ici à la prochaine moisson pour aider nos clients agriculteurs à gérer l’incertitude entourant l’évolution possible de la future récolte.

Plus d’informations sur www.pilotersaferme.com



#FaceCaméra – Portrait d’un Agriculteur-Startupper

Passionné depuis son plus jeune âge par les machines et le travail de la terre, Jean-Michel Lamothe vous présente son parcours, aussi atypique que gonflé. Installé dans les Landes comme agriculteur depuis l’âge de 21 ans, une problématique quotidienne était à résoudre : Réduire la charge de mécanisation ! Jean-Michel se lance dans l’aventure de la start-up et crée VotreMachine.com, LA réponse aux besoins ponctuels en équipement sur les exploitations.

Découvrez dès maintenant cette personnalité #MadeInLandes et cette double casquette au service des agriculteurs !

Interview de Jean Michel LAMOTHE

Passionné depuis son plus jeune âge par les machines et le travail de la terre, Jean-Michel Lamothe vous présente son parcours, aussi atypique que gonflé. Installé dans les Landes comme agriculteur depuis l'âge de 21 ans, une problématique quotidienne était à résoudre : Réduire la charge de mécanisation ! Jean-Michel se lance dans l'aventure de la start-up et crée @VotreMachine.com, LA réponse aux besoins ponctuels en équipement sur les exploitations.Découvrez dès maintenant cette personnalité #MadeInLandes et cette double casquette au service des agriculteurs !www.votremachine.comLa Ferme Digitale Fédération des CUMA Béarn Landes Pays Basque Jeunes Agriculteurs Nouvelle-Aquitaine Fédération Départementale des Cuma Piloter sa ferme d'aucy

Publiée par VotreMachine.com sur Mercredi 20 mars 2019



Présentation – API-AGRO « ami » de La Ferme Digitale !

API-AGRO, plateforme d’échanges de données utiles au secteur agricole, a annoncé son entrée en tant que nouvel ami au sein de La Ferme Digitale. Cette adhésion confirme la volonté d’API-AGRO de jouer pleinement son rôle au sein de l’écosystème AgTech français pour promouvoir la transformation numérique de l’agriculture. Ce nouveau partenariat a été officialisé le 23 février dernier au Salon de l’Agriculture lors de la conférence de presse annuelle sur le stand de La Ferme Digitale, en présence des autres nouveaux membres start-up (Linkinfarm, Poiscaille, Promus,) et « amis » (Arteria, SMAG, ESA d’Angers) récemment intronisés au sein de l’association.

Lire et télécharger le communiqué de presse

 



LFDay 2019 – Bénéficiez de 30% de réduction sur vos places
jusqu’au 30 avril !

 

LFDay 2019 – La journée 100% AgTech dédiée cette année à la TRANSITION AGRICOLE, sera organisée le 7 juin 2019 à Paris (Palais Iéna).

Passionné(e) par les innovations qui feront l’agriculture, l’alimentation et la consommation de demain ? N’attendez plus ! Jusqu’au 30 avril 2019, bénéficiez de 30% de réduction sur vos places en indiquant le code « TOP100 »
Cette journée sera rythmée par de nombreuses tables-rondes, keynotes, dialogues, annonces inédites et découvertes des nouveautés développées par plus de 100 start-up françaises et internationales.

Je réserve mon badge !


Make Agriculture Great Forever !
#MAGF

 

Rendez-vous en Mai pour le 18e numéro !